Petite rose d'Epine

Conte référent: 

Edition: 

Body: 

un roi et une reine ne pouvaient pas avoir d'enfants. Un jour, alors que la reine prenait un bain, une écrevisse sortit de l'eau et dit : tu auras bientôt une fille. Et c'est ce qui arriva et le roi enchanté donna une grande fête. Or, dans le pays il y avait treize fées, mais il ne possédait que douze assiettes en or et ne pouvait donc pas inviter la treizième. Les fées offrirent à la petite fille toutes les vertus et toutes les beautés. Mais comme la fête se terminait, la treizième fée fit son apparition et dit : vous ne m'avez pas invitée, et je vous annonce que votre fille, quand elle aura quinze ans, se piquera le doigt à un fuseau et en mourra. Les autres fées voulaient réparer ce mal autant que faire se pouvait et dirent : elle devra seulement dormir pendant cent ans.

Le roi donna cependant l'ordre que tous les fuseaux dans tout le royaume soient détruits, ce qui fut fait, et quand la fille du roi eut quinze ans, un jour que ses parents étaient sortis, elle se promena dans tout le château et se retrouva finalement près d’une vieille tour. Un escalier étroit partait à l'intérieur de la tour, et la conduisit à une petite porte fermée par une clé dorée qu'elle tourna, puis elle arriva dans une petite pièce où une vieille femme était en train de filer au fuseau. Et elle plaisanta avec la femme et voulut elle aussi filer. Mais elle se piqua le doigt au fuseau et ne tarda pas à tomber dans un profond sommeil. Comme à ce moment même le roi et la cour étaient rentrés, tout et tout le monde dans le château s’endormit aussi, jusqu’aux mouches sur les murs. Alors autour du château une haie d'épines se mit à pousser jusqu'à le recouvrir tout entier.

Longtemps, longtemps après, le fils d'un roi vint au pays et un vieil homme lui raconta l'histoire qu'il se souvenait avoir entendue de son propre grand-père, à savoir que bien des hommes auraient essayé de traverser les épines, mais que tous auraient échoué et seraient restés suspendus à la haie d’épines. Mais quand ce prince s'approcha de la haie d'épines, toutes les épines s’écartèrent devant lui et devant lui elles semblaient être des fleurs, et derrière lui elles redevenaient des épines. Et comme il arrivait enfin au château, il embrassa la princesse endormie, et tout le monde sortit de son sommeil, et les deux se marièrent, et s’ils ne sont pas morts, ils vivent toujours

 

Type TEI: 

TreeCloud pdf: 

Tableau: